Œnochoé de Pouan

Ce pichet à vin étrusque découvert fortuitement à Pouan-Les-Vallées en 1843 pourrait provenir de la tombe d’un guerrier celte de haut rang, de nombreuses sépultures aristocratiques de cette époque ayant livré du mobilier de ce type.

Don de l’abbé Coffinet en 1860

Cette cruche de bronze qu’on appelle du mot grec, œnochoé, est un récipient destiné, chez les Celtes, à contenir de l’eau ou du vin. Il s’agit d’une fabrication étrusque du 5e siècle avant notre ère, exportée ensuite au-delà des Alpes depuis l’Italie. Plutôt que d’un commerce à proprement parlé, mieux vaut voir dans la circulation de ces objets de prestige, les traces d’échanges entre élites des différentes parties de l’Europe afin de se procurer des produits rares, dont la possession permettait de manifester leur pouvoir. Ils accompagnent souvent dans leur tombe, les aristocrates du plus haut rang, soucieux de perpétuer dans l’au-delà les banquets, théâtres de leur autorité pendant leur vie terrestre.

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !