Mobilier de l’allée couverte de Frécul

Mobilier de l’allée couverte de Frécul

Une hache de silex, une autre en roche noire, toutes deux polies, une lame de silex et un coquillage de cardium forment une partie du mobilier funéraire retrouvé dans la sépulture mégalithique, dite allée couverte, des Grèves de Frécul à Barbuise, la plus importante jamais découverte dans le Nogentais.

Dans les collections du musée en 1878

Ce monument, remonté dans la cour du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie en 1874, mesure en effet plus de 4 mètres de long pour environ 1,50 m de large et 1,25 m de haut. Il est formé de quatre larges dalles sur les côtés, fermé d’une seule dalle à son extrémité et deux dalles plus petites à l’entrée, l’ensemble couvert de trois grosses dalles, le tout jadis couvert d’un tertre de terre. Il s’agit d’une sépulture collective en usage pendant plusieurs siècles dans la seconde moitié du 4e millénaire avant notre ère, au temps du Néolithique final relevant de la culture dite de Seine-Oise-Marne.

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !