Étain, verre…

La grande salle présente une importante collection de mortiers en bronze des 16e et 17e siècles, dans lesquels étaient pilés les ingrédients servant à la confection des remèdes.

Y figurent également de nombreux objets en étain, modestes objets ordinaires comme les écuelles, gobelets et pichets des malades et objets exceptionnels réalisés par des maîtres troyens au 17e siècle, comme une cimarre (aiguière) et une grande fontaine à thériaque qui contenait une préparation pharmaceutique composée de diverses drogues et considérée pendant près de 2 000 ans comme la panacée universelle contre les maladies, empoisonnements, fièvres et morsures de serpents, et même la peste.

Sans oublier, enfin, les dizaines de flacons de verre, aux bouchons et étiquettes rehaussés à la feuille d’or.

Inscrivez-vous à notre newsletter dès maintenant !