Vous êtes ici :

Origine du muséum

L’origine du Muséum de Troyes remonte à la fin du 18e siècle. Constituées par des professeurs de l’école centrale du département de l’Aube (établissement d’instruction publique créé à la Révolution française), ses premières collections (provenant du Muséum national d’histoire naturelle, de l’école des Mines de Paris, du cabinet du comte de Brienne) sont destinées à l’enseignement.

En 1802, la gestion de ces collections est confiée à la Société d’Agriculture, des Sciences, Arts et Belles-Lettres du département de l’Aube (actuelle Société Académique) en assure la gestion. Le professeur Serqueil, membre de la société, est nommé conservateur des collections qui sont installées au rez-de-chaussée de la bibliothèque, dans l’ancienne abbaye Saint-Loup.

En 1814, l’explosion d’une bombe incendiaire en détruit une partie et ce premier musée tombe dans l’oubli.

A partir de 1829, la Société Académique rassemble les collections dispersées ou ayant échappé à la destruction. Ces collections sont conservées à la Préfecture puis, dès 1831, dans l’ancienne abbaye Saint-Loup.

En 1833, le Cabinet d’histoire naturelle, futur Muséum, ouvre ses portes au public.

Les collections ne cessent de s’enrichir au fil des années grâce aux dons de naturalistes amateurs passionnés qui font avancer la connaissance. Membres de la Société Académique de l’Aube, ils se retrouvent pour échanger, organisent des sorties de terrain, recensent les plantes ou les roches et fossiles qu’ils récoltent et publient des articles dans les Mémoires de la Société. Les spécimens issus de ces collectes rejoignent souvent les collections du Muséum. Parmi ces naturalistes qui ont contribué au développement du Muséum et des connaissances naturalistes, on peut citer Leymerie, Des Etangs, Clément-Mullet, Briard, Cartereau, Drouët, Ray, Cotteau, Hariot…

En 1967, la Société Académique de l’Aube cède l’intégralité des collections du Muséum à la Ville de Troyes.

L’enjeu aujourd’hui est de faire vivre ces collections et de les relier au monde actuel tout en respectant leur histoire. Le rôle du musée est de conserver, d’étudier et d’enrichir les collections mais aussi de les diffuser, de les rendre accessibles à tous, tant aux chercheurs et spécialistes qu’au public le plus large, pour poursuivre cet effort de transmission et de développement de la connaissance scientifique.

L'abbaye Saint-Loup

Construite aux 17e et 18e  siècles, elle possède un corps de logis classique sur deux niveaux, avec étage de combles, dont la façade côté ville présente au rez-de-chaussée, un cloître scandé de baies cintrées.

Agrandi à plusieurs reprises au cours du 19e siècle, le bâtiment forme un T qui se déploie sur un vaste quadrilatère, offrant, à l’ouest une cour occupée par les mégalithes à l’ombre d’un chêne séculaire, et à l’est, un jardin en terrasse d’où l’on peut admirer la face nord de la cathédrale.

Diminuer la taille de la police (small).Augmenter la taille de la police (large).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationAjouter aux favoris

Voir l'image en grand