Vous êtes ici :

L'exploration martienne, des années 60 à nos jours

Pour explorer la planète Mars, les premières sondes spatiales sont envoyées par les soviétiques dès les années 1960.

Les missions consistent tout d’abord à survoler Mars. Les soviétiques échouent à atteindre la planète rouge. La sonde Mariner 4, lancée par la NASA (agence spatiale américaine), réalise cet exploit et prend des images inédites de la planète rouge le 14 juillet 1965. Mars est révélée pour la toute première fois. Après les missions de survol, l’objectif est la mise en orbite autour de Mars, pour l’observer plus précisément sur une longue durée. Le 14 novembre 1971, la sonde Mariner 9 est une pionnière en la matière. Simultanément, le but poursuivi est de faire atterrir un engin terrestre sur Mars. L’atterrisseur soviétique Mars 3 est le premier à se poser en douceur le 2 décembre 1971.
Une vingtaine d’années plus tard, d’incroyables véhicules robotisés, capables d’évoluer dans des conditions extrêmes, sont conçus.

Véritables laboratoires mobiles, les rovers ont pour mission d’analyser l’environnement martien. Le 4 juillet 1997, le premier robot d’exploration de la NASA, Sojourner, roule sur Mars. Il précède toute une série de rovers. Le 6 août 2012, le rover américain Curiosity se pose avec succès sur la planète rouge après 8 mois de voyage spatial. L’évènement est retransmis mondialement.

Depuis, de nouvelles informations nous parviennent chaque jour et nous aident à mieux découvrir cette planète mythique.

Les orbiteurs, qui survolent de grandes zones en peu de temps, coexistent avec les rovers pour l’étude approfondie de Mars. Par exemple, la sonde Mars Express, mise en orbite autour de Mars le 25 décembre 2003, détecte l’existence d’eau, présente ou passée, à certains endroits précis. Le site d’atterrissage et d’exploration des rovers est choisi en fonction de ces résultats.

Au total, pas moins de 44 missions vers Mars ont été lancées entre les années 1960 et 2015. Moins de la moitié d’entre elles ont réussi et seuls 7 atterrisseurs et rovers sont parvenus à fouler le sol de la planète rouge. Le voyage vers Mars reste aujourd’hui encore un véritable défi technologique.

Le dernier programme d’exploration en date, baptisé Exomars, a été lancé en 2016 par l’Agence Spatiale Européenne, en collaboration avec une agence spatiale russe. Il regroupe deux missions. La première, Exomars 2016, devait permettre l’envoi sur Mars de l’atterrisseur Schiaparelli. Lancé le 14 mars 2016, Schiaparelli est entré dans l’atmosphère martienne à la vitesse de 21 000 km/h ; des problèmes techniques ont cependant empêché le fonctionnement des parachutes et rétrofusées qui devaient le freiner et le crash ne put être évité. De précieuses informations ont toutefois pu être enregistrées et transmises pendant sa chute - elles sont en cours d’analyse afin d’éviter les mêmes écueils lors de la prochaine mission, Exomars 2020, qui consistera à envoyer sur Mars un rover doté d’un véritable laboratoire destiné à analyser la structure géologique et la composition chimique de la planète.

Tant de questions que l'exposition EXPLORE MARS donne à comprendre...

NASA / JPL CALTECH

Diminuer la taille de la police (medium).Augmenter la taille de la police ().Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationAjouter aux favoris

Voir l'image en grand