Vous êtes ici :

Origine du musée

L'origine des collections du musée d'Art champenois du 16e siècle est la même que celle du musée des Beaux-Arts et d'Archéologie.

La Société Académique de l'Aube a fondé le musée de Troyes en 1831, dans les locaux de l'ancienne abbaye Saint-Loup. Elle y a d'abord réuni les oeuvres d'art provenant des saisies révolutionnaires puis celles, très nombreuses, qui ont été données ou léguées au musée et enfin les nouvelles acquisitions. Ces collections ont été cédées à la Ville en 1945, date à laquelle le musée est donc devenu municipal.

L'importance des collections a nécessité de les répartir dans deux bâtiments. C'est ainsi que l'hôtel de Vauluisant a accueilli en 1949, les collections consacré à l'art du 16e siècle avec des peintures et des sculptures remarquables qui permettent d'avoir une vision de l'extraordinaire floraison de l'art religieux à Troyes et en Champagne à cette époque.

L'Hôtel de Vauluisant

Situé face au portail de l'église Saint-Pantaléon, l’Hôtel de Vauluisant est l'un des rares édifices en pierre de la ville de Troyes. Il présente une riche façade typique de l’architecture Renaissance, avec son décor de frontons, cartouches, angelots, guirlandes. Deux tourelles encadrent ce pavillon 16e siècle, dont l’une abrite un escalier à vis. Les toits coniques sont ornés d’élégants épis de faîtage surmontés d’un soleil et d’une lune.

Il est construit à l'emplacement d'un couvent qui dépendait de l'abbaye cistercienne de Vauluisant (Yonne) au 12e siècle. En 1524, cette demeure est détruite par l'incendie qui ravage une grande partie de la ville de Troyes. Vers 1550, Antoine Hennequin construit le pavillon à tourelles. Le corps du bâtiment en retour d'équerre est élevé au 17e siècle par la célèbre famille Mesgrigny qui quitte le bâtiment en 1826. Pendant de longues années, il est le siège du Grand Cercle Troyen qui y organise des bals et autres festivités.

Acheté par la Ville de Troyes en 1932 pour en faire un musée d’Art décoratif, annexe du musée des Beaux-Arts, il abrite actuellement deux musées : le musée d'Art champenois du 16e siècle et le musée de la Bonneterie.

Diminuer la taille de la police (medium).Augmenter la taille de la police ().Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Supprimer l'ensemble de la personnalisationAjouter aux favoris

Voir l'image en grand