Vous êtes ici :

Des formes originales

Toute culotte connaît les même six étapes de fabrication qui prennent 2 minutes et 28 secondes :

  • Pose du fond de la culotte.
  • Colletage : pose d’une bande de tricot prédécoupée en bande étroite continue sur les ouvertures de la jambe.
  • Couture du devant de la culotte par un côté.
  • Pose de la ceinture.
  • Couture du dernier côté.
  • Visitage c’est-à-dire contrôle de la qualité de la culotte en la posant sur un gabarit de métal

          

Les formes peuvent être diverses :

  • L’Originelle : De format presque carré, la culotte née en 1918 adopte une forme simple à taille haute et peu échancrée. Des rubans permettaient d’en ajuster la taille. Discrètement modernisée, elle refait son apparition dans la collection Été 2018.

  • La Culte : Classique des classique, en coton blanc écru, sa coupe a cependant évolué depuis les années 1920 tout en conservant les signes distinctifs de la marque : colletage, point picot et petit nœud sur le devant. 

  • D’autres formes, telle L’Enfantine,  culotte volantée en côte light, se sont peu à peu ajoutées à la gamme étendue des produits de la marque.

"L'Originelle", la première culotte de 1918
et la culotte d'aujourd'hui, "La Culte"
© Coll. Petit Bateau, tous droits réservés

La technique évolue, le style aussi...

Après la Seconde Guerre mondiale, le remaillage cède la place à une couture discrète et élastique, qui fait baisser le coût de revient des produits.

Longtemps d’un blanc immaculé, la culotte, comme beaucoup des autres produits de la marque, a adopté la couleur aux lendemains de ces années sombres.

C’est dans le laboratoire des couleurs, à Troyes même, que s’élaborent les quelques 2 300 nuances aujourd’hui disponibles. Ces couleurs sont propres à la marque qui prend soin, en adoptant la norme européenne OEKO-TEX standard 100, de leur qualité technique afin qu’elles ne dégorgent pas au lavage. Ces couleurs servent également aux impressions sur tissus.

Dans les années 1950, une partie des produits sont groupés en collections saisonnières, c’est-à-dire renouvelées deux fois l’an et faisant la part belle aux nouveautés qui entretiennent l’attrait de la marque. Ainsi voit-on, dans les années 1960, se multiplier les articles de nuit et d’intérieur pour enfant, utilisant la bouclette élastique.

Cette évolution est constante afin de toujours être au plus près des souhaits de la clientèle. Les formes de la culotte, avec des échancrures de plus en plus hautes, évoluent également tout comme son aspect.
En 1970, le motif tricoté « milleraies » est adopté ; il devient vite un standard de la marque. La marinière suivra en 1995.

Même la diffusion des produits change avec l’ouverture d’un premier magasin exclusivement dédié en 1978. On en trouve aujourd’hui 400 dans le monde entier.

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Voir l'image en grand