Vous êtes ici :

Renoir en quelques dates

1841
25 février : Pierre Auguste Renoir naît à Limoges. Son père Léonard Renoir (1799-1874) tailleur et sa mère, Marguerite Merlet (1807-1896), couturière ont déjà cinq enfants.

1854-1860
Après son apprentissage chez un peintre sur porcelaine, Renoir exerce plusieurs métiers de décoration (peinture d’éventails, de stores…). Il s’inscrit en parallèle à l’école municipale gratuite de dessins et va copier les maîtres au Louvre.

1861
Renoir fréquente l’atelier du peintre suisse Charles Gleyre (1808-1874) où il rencontre Alfred Sisley (1839-1899), Frédéric Bazille (1841-1870) puis Claude Monet (1840-1926), qui deviendront ses amis.

1862
1er avril : entre à l’École impériale et spéciale des beaux-arts où il passe 2 ans mais échoue au Prix de Rome. 

1864
Mai-juin : après un premier échec en 1863, expose pour la 1re fois au Salon officiel, La Esmeralda, tableau qu’il détruit par la suite.

1868
1er mai-20 juin : 1er succès au Salon avec Lise (Essen, Museum Folkwang). Y expose à nouveau en 1869 et 1870.
16 mars : le marchand Paul Durand-Ruel (1831-1922), lui achète pour la première fois une œuvre : Le Pont des arts (1867, Pasadena, The Norton Simon Foundation). Il devient son marchand et restera toute sa vie très lié au peintre.


1876
Avril : expose 15 tableaux à la 2e exposition «impressionniste » qui se tient à la galerie Durand-Ruel.


1877
Avril : 21 toiles du peintre figurent à la 3e exposition impressionniste ; La Balançoire et Bal du Moulin de la Galette, sont remarqués.


1880
Automne : séjourne à l’auberge Fournaise sur l’île de Chatou et commence Le Déjeuner des canotiers (Washington, Phillips collection). Parmi les personnages du tableau figure Aline Charigot. Cette jeune couturière, née à Essoyes, près de Troyes, sert de modèle au peintre et devient sa maîtresse.

1885
21 mars : Aline donne naissance à Pierre, leur 1er fils.

1886
11 janvier : reçoit la visite de Berthe Morisot dans son atelier. Celle-ci le convie dès lors régulièrement à des dîners chez elle en compagnie notamment de Stéphane Mallarmé (1842-1898).

1888
Octobre : fuit Paris et s’installe à Essoyes où il loue une modeste maison de 2 pièces, route de Loches. Il y peint plusieurs toiles de la vie paysanne.

1890
14 avril : épouse Aline Charigot à Paris.

1892
Avril : grâce à l’intervention du poète Stéphane Mallarmé, achat par l’État des Jeunes filles au piano (Paris, musée d’Orsay), premier tableau de l’artiste à entrer dans les collections nationales.

1894
Avril - mai : après avoir découvert sa peinture au Salon des Indépendants, rencontre d’Albert André (1869-1954) chez Durand-Ruel. Les deux artistes resteront intimes jusqu’à la mort du maître.
Août : Gabrielle Renard (1878-1959), une cousine éloignée d’Aline, arrive d’Essoyes et s’installe à Paris dans la famille Renoir comme nourrice et bonne. Elle devient également un modèle régulier du peintre, posant seule ou avec les enfants.
15 septembre : naissance à Paris de son deuxième fils, Jean.

1896
5 septembre : achète une maison avec dépendances à Essoyes sur la grande route qui mène à Bar-sur-Seine (actuellement au 42 de la rue Auguste Renoir). Acte de vente à l’appui, la demeure lui coûtera 4000 francs, prix des Jeunes filles au piano.

1897
Août-octobre : séjourne à Essoyes et se casse le bras lors d’une chute à vélo en septembre. C’est à cet accident que l’entourage du peintre attribuera la polyarthrite rhumatoïde qui va empirer avec les années.

1900
16 août : est nommé chevalier de la Légion d’honneur. Il sera promu officier en 1911 puis commandeur en 1919.

1901
Janvier : le musée de Lyon lui achète Femme jouant de la guitare (1896-97), 1er achat par un musée de province d’une œuvre du peintre.
4 août : naissance à Essoyes de son dernier fils Claude, dit Coco.
 

1906
Septembre : reçoit à Essoyes la visite d’Aristide Maillol venu faire son buste.

1907
À Essoyes, il fait bâtir un atelier dans le village où il passe tous ses étés.
11 avril : Le Metropolitan Museum de New York acquiert Madame Charpentier et ses enfants à la vente de la collection Charpentier pour le prix record de 84 000 francs.
28 juin : achète le domaine des Collettes à Cagnes sur lequel il fait construire une maison.


1910
Avril-octobre : une salle lui est consacrée à la 9e Exposition internationale de Venise.

1913
17 février - 15 mars : 5 tableaux de Renoir sont exposés à l’Armory Show à New York.
Fin mai : quitte Cagnes pour Essoyes où il commence la sculpture avec l’aide d’un élève de Maillol, Richard Guino (1890-1973).
Décembre : Aline congédie Gabrielle qui suivra l’année suivante le peintre Conrad Slade (1871-1955) aux États-Unis avant de l’épouser en 1922.

1915
27 juin : Aline décède à Nice alors qu’elle rentre de Gérardmer où elle a rendu visite à Jean, hospitalisé suite à une blessure sérieuse à la jambe. 

1917
31 décembre : 1re des nombreuses visites d’Henri Matisse (1869-1954) au maître auquel il soumet régulièrement ses œuvres.

1919
3 décembre : décède à Cagnes des suites d’une congestion pulmonaire. Il est enterré à Nice aux côtés d'Aline le 6 décembre.

1922
7 juin : sans hésitation, leurs enfants les feront inhumer tous deux, selon leur souhait, au cimetière d’Essoyes. Aujourd’hui, toute la famille Renoir repose dans ce village.

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Ajouter aux favoris

Voir l'image en grand