Aller au contenu| Aller au menu| Plier / Déplier Vous êtes
Vous êtes ici :

Origine du musée

L’idée de fonder un musée spécialement dévolu à la bonneterie, l’industrie « phare » de la ville de Troyes, se fait jour pendant l’entre-deux guerres. Le premier catalogue du musée fondé à Troyes en l'abbaye Saint-Loup (actuel musée des beaux-arts et d'archéologie) comportait déjà en 1850 un chapitre dénommé « conservatoire industriel ». En 1932, l’achat par la Ville de Troyes de l’Hôtel de Vauluisant, comme annexe au musée établi dans l’abbaye Saint-Loup, permet la présentation de quelques spécimens : métiers et articles.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, un groupe d’industriels initie une vaste collecte d’articles. Viennent s’ajouter des dons de matériels et de documents, ainsi que les dépôts périmés qui, selon la loi du 14 juillet 1909 sur le dépôt des dessins et modèles, confirmée par le décret du 23 mai 1913, rend destinataire le musée de Troyes des dessins et modèles déposés dans le département de l’Aube. Ceux-ci constituent un enrichissement d’autant plus précieux qu’ils sont accompagnés d’une documentation bien datée faisant remonter les plus anciens d’entre eux à 1875.

Le musée prend alors forme grâce au soutien de la toute nouvelle Association des Amis du Musée de la Bonneterie sous le contrôle du conservateur, Marguerite Dubuisson. La première inauguration, en 1948, sera suivie d’autres au gré des agrandissements et nouvelles muséographies du musée. Aujourd’hui, le propos du musée est centré sur une vision historique de la bonneterie.

Métiers circulaires

L'hôtel de Vauluisant

Situé face au portail de l'église Saint-Pantaléon, l’Hôtel de Vauluisant est l'un des rares édifices en pierre de la ville de Troyes. Il présente une riche façade typique de l’architecture Renaissance, avec son décor de frontons, cartouches, angelots, guirlandes. Deux tourelles encadrent ce pavillon 16e siècle, dont l’une abrite un escalier à vis. Les toits coniques sont ornés d’élégants épis de faîtage surmontés d’un soleil et d’une lune.

Il est construit à l'emplacement d'un couvent qui dépendait de l'abbaye cistercienne de Vauluisant (Yonne) au 12e siècle. En 1524, cette demeure est détruite par l'incendie qui ravage une grande partie de la ville de Troyes. Vers 1550, Antoine Hennequin construit le pavillon à tourelles. Le corps du bâtiment en retour d'équerre est élevé au 17e siècle par la célèbre famille Mesgrigny qui quitte le bâtiment en 1826. Pendant de longues années, il est le siège du Grand Cercle Troyen qui y organise des bals et autres festivités.

Acheté par la Ville de Troyes en 1932 pour en faire un musée d’Art décoratif, annexe du musée des Beaux-Arts, il abrite actuellement deux musées : le musée d'Art champenois du 16e siècle et le musée de la Bonneterie.

Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris

MÉTÉO DE TROYES

Jeudi 23 mars

Pluie modérée Pluie modérée

Température MIN 5°
MAX 16°

Suivez-nous

Voir l'image en grand

L'Agenda des musées

Ville de Troyes

Hotel de Ville place Alexandre Israël
Boîte postale BP 767
10026 Troyes CEDEX

Tél. 03 25 42 33 33
Fax. 03 25 73 47 43